Atelier de pâtisserie & cours de cuisine - Rédaction culinaire

Les Madeleines de Dax

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des Madeleines de Dax, et peut être de vous faire découvrir cette spécialité de petits gâteaux, propre à la ville qui m’a vu grandir.

Chaque vacances j’ai pris l’habitude de vous parler de pâtisserie et biscuits régionaux, que je découvre au cours de mes balades dans les différentes régions françaises.  Oui il est vrai que j’ai un faible pour les spécialités de mon Sud-Ouest natal, et c’est ainsi que je vous ai déjà parlé du Gâteau Basque, qui est depuis devenue une de mes spécialités, de la tourtière landaise, du Macaron de Saint Jean de Luz. Je vous ai aussi parlé de la Brioche Vendéenne et de la Galette des Rois nantaise. Et vous savez que les Navettes provençales sont mes biscuits préférés et certainement la recette la plus plébiscitée par les enfants qui viennent participer à mes Ateliers pâtisserie enfants.

On pourrait penser que la madeleine est une variation de la fameuse célèbre de Commercy. Figurez-vous que non, car même si ces 2 gâteaux portent le même nom, et présentent la même forme caractéristique, elles sont très éloignées en ce qui concerne leur aspect, leur texture et leur goût.

Les madeleines de Dax c’est une histoire qui a démarré en 1906, lorsque Monsieur Cazelle, a mis au point une recette de petit gâteau, cuit dans des moules à madeleines. Très vite sa recette étonnante remporte différents prix gastronomiques régionaux mais aussi nationaux, puisque cette madeleine a obtenu la Médaille d’or à Paris en 1927 ! Depuis la recette n’a pas bougé d’un iota !

Je vous invite d’abord à découvrir l’univers de la Madeleine de Dax

Le charme du passé

Car la madeleine de Dax c’est une tradition entretenue et perpétuée, génération après génération, par la même famille. Cette tradition s’exprime dans la recette mais aussi par la boutique et toute l’ambiance qui s’en dégage.

madeleines de dax

 

 

 

Quand je passe devant la pâtisserie Cazelle, 6 rue Fontaine Chaude à Dax, seul lieu de vente de ces madeleines, je me sens comme projetée dans le passé. Cette boutique présente une devanture « d’époque »  fort bien entretenue, répertoriée aux Bâtiments Historiques ; pas de vitrine ostentatoires mais de grandes fenêtres habillées de voilages blancs. Seulement quelques boites cartonnées à l’effigie de la maison, et remplies de madeleine fraîches, sont posées sur une étagère en vitrine, comme si on voulait juste commencer à dévoiler le petit trésor qui se cache à l’intérieur de la boutique.

 

madeleines-de- dax

La facade de la boutique

Les madeleines de Dax, c’est le respect d’une longue tradition

Le cadre est désormais posé, je suis certaine qu’en poussant la porte je vais découvrir une boutique originale. Un « concept » pourrait-on même dire !

A l’intérieur pas de déco faussement vintage, des placages de bois, que je devine cirés, habillent les cloisons, un petite table ronde et sa chaise me souhaitent la bienvenue, et sur la droite une porte ouverte sur un couloir laisse penser que les propriétaires habitent dans l’arrière boutique. 2 grandes vitrines plates pour seul matériel de vente, et entre ces 2 vitrines, une grande panière en osier, avec à l’intérieur des dizaines de madeleines, toutes fraîches. 

Photo extraite du site Madeleines de Dax

Photo extraite du site Madeleines de Dax

Qui connait la recette des madeleines de Dax ?

En quoi est-elle différente de la madeleine de Commercy ? C’est là qu’intervient la vendeuse, « de la 4ème génération de la famille Cazelle » me précise-t-elle. « La madeleine de Dax n’a rien à voir avec la Commercy, déjà par son aspect »

C’est vrai, contrairement à une Commercy qui est très dorée, la madeleine de Dax est pâle, avec une très fine croûte sur le dessus, autour de la petite bosse. Je devine une texture légère et sans doute moins beurrée que la classique madeleine. Mais alors que je cherche à en savoir plus, la vendeuse me réponds le plus gentiment du monde « notre recette est secrète, elle se transmet de génération en génération ». Je n’en saurai pas plus alors je succombe, et me voilà avec mes 2 adorables boites en cartons rose et bleue, prête à percer le secret des ces petits gâteaux !

madeleines de dax

madeleines-de-dax

Tea time avec mes madeleines

C’est avec un thé que j’ai décidé de déguster ces madeleines. 

Je saisis une 1ère madeleine, et là 1ère surprise, pas de trace de gras sur les doigts. La Madeleine de Dax n’est pas grasse. Je sens sous une légère croûte, une texture très légère, presque mousseuse.  

Je croque, et la texture est à la hauteur de ce que j’avais imaginé. Un discret croustillant, puis une douceur moelleuse. La madeleine est sucrée et 2ème surprise, légèrement parfumée à … un je ne sais quoi qui pourrait être de la fleur d’oranger et de citron.

 

tea time2  tea time madeleines-de-dax   madeleines-de-dax

Une, deux trois, madeleines plus tard je n’ai toujours pas réussi à percer le secret de la recette de ces madeleines. Une seule chose est sûre, celles que vous pouvez trouver sur internet correspondent en rien à celles-ci.

Mais à mon tour de vous livrer un petit secret … après plusieurs essais je crois m’approcher de la recette  ! Regardez celles que j’ai faites :

 Madeleines-de-Dax

Alors Rendez-vous dans un prochain article pour dénicher le secret de ces adorables et irrésistibles gâteaux !

Article non sponsorisé. Plus d’informations sur le site officiel de la Boutique Cazelle : www.madeleinesdax.com

[su_divider]

Les textes et photos de ce site sont propriétés de Nutri’good,  et de son auteur (sauf mention contraire). Les textes et photos publiés sur ce site ne sont pas libres de droits. Reproduction et utilisation sont interdites sans autorisation prélable. Nutrigood et nutri’good sont des marques déposées