Et oui encore des tartes, mais cette fois-ci en version salée, avec des tomates cerises. Des tomates cerises, parce qu’il y en a encore plein dans le jardin qui continuent de rougir bien sagement,  du pesto maison, parce que le pied de basilic continue à nous donner des feuilles gigantesques ,et surtout une mozzarella un peu spéciale . Je vous laisse les découvrir.

mini tart tom pistou 1


Mini tartelettes tomate et pesto

Effeuiller le basilic, laver et sécher les feuilles. Dans le mixeur ou le mini-hachoir, mixer le basilic avec la moitié des pignons, et allonger avec l’huile jusqu’à obtenir une consistance liquide. Assaisonner avec sel et poivre. Ajouter la pulpe de la gousse d’ail. Mélanger. Ajouter le restant de pignons. Réserver au frais.

Cette recette réalisée sans fromage, me permets de conserver le pesto au moins 2 semaines dans un bocal au réfrigérateur.

 

 

 

Pour les tartelettes : de la pâte à pizza, des tomates cerises, de la mozzarelle affinée ou du parmesanmini tart tom pistou 2

Abaissez votre pate à pizza sur le plan de travail et à l’aide d’un cercle inox découper des ronds de pates. Poser ces ronds sur une plaque du four chemisée de paier cuisson. Faire cuire th220° pendant 15 minutes environ. Laisser tiédir.

Pendant ce temps, rincer et essuyer les tomates. Couper les en 2.

A l’aide d’une petite cuillère, étaler du pesto sur les ronds de pâte. Poser les 1/2 tomates, entamme coté pesto. Raper du parmesan ou encore mieux de la mozzarella affinée*.

Glisser au four quelques minutes pour faire fondre le fromage. Servir tiède ou froid.

 

 

 

 

~~~~

* Vous vous demandez peut être ce qu’est cette mozzarella affinée ? Je dois dire que j’ai découvert ce produit un peu par hasard cet été en Italie. J’étais en effet très intriguée par ce fromage en forme de gourde, dont l’étiquette ne m’apportait malheureusement pas  d’information, ne parlant pas l’italien.

imagesCAWBKQDMCeci dit, le risque encourru étant très faible, j’en ai ramené dans mes bagages. C’est en abordant le sujet avec ma voisine ELsa, italienne d’origine, que j’ai appris qu’il s’agissait de mozzarella, mais affinée, et qui se consomme rapée comme du parmesan, ou alors tranchée très finement sur du pain chaud ou sur les pizzas. « Et tu verras cette mozza, elle est filante comme tu le croiras pas  … Mama mia, et en plus elle a une telle saveur ….que vous n’aimerez plus la mozza en bocconcino »

Oui, Elsa a raison, depuis que nous l’avons gouté nous ne pouvons plus nous en passer, sauf que maintenant la « gourde » est finie, et je n’en trouve pas par ici. Dommage !