Ceux qui me suivent sur Facebook savent que j’ai participé au Concours du Meilleur Macaron (édition Rhône-Alpes), une idée qui m’est venue lorsque j’ai fini le tournage du Meilleur Pâtissier, histoire de m’amuser !

La remise des prix a eu lieu dans la très agréable « Gateau Ecole » de Sébastien Bouillet à Lyon. L’occasion de rencontrer – enfin – Argone, une blogueuse lyonnaise, à qui je vous conseille d’aller rendre visite régulièrement sur « A taste of my life« , mais aussi de nombreux professionnels patissiers, restaurateurs, journalistes, et Virginie Querard, célèbre finaliste de Masterchef 2010.

 

Après avoir testé toute la semaine plusieurs recettes, j’ai finalement choisi au dernier moment d’apporter ma fameuse recette de macarons « Le masculin ».

Macs masculin b3

Un macaron très cacaoté, aux saveurs brutes très affirmées de chocolat noir, café et rhum.

 

Comme je m’y attendai, la ganache etait topissime, mais mes coques, trop sèches, sans doute un peu trop cuites, n’ont pas convaincu le jury. Je suis donc revenue avec un beau prix de participation, qui me satisfait tout autant ! 

Retenons que pour réussir des macarons avec une ganache plutôt sèche (chocolat et crème) il convient de garnir les coques la veille au soir. Je m’explique :

J’ai fait ma ganache vendredi soir, car je n’atais pas totalement satisfaite de celle que j’avais préparé vendredi matin.

J’ai pour habitude de laisser maturer la ganache 12heures. J’ai donc garni mes coques samedi matin vers 8h pour les déposer à 11h30. Mes coques étant très sèches, elles n’ont pas été assez longtemps en contact avec la ganache pour que l’osmose soit suffisante.

Avec des coques moins cuites , et un temps de repos plus long, cela aurait été parfait.

 

Macs masculin B2

D’ailleurs samedi soir, elles étaient parfaites à la maison !

~~~~~~~~~~~~~~